Royaume du Maroc - Instance Equité et Réconciliation  

MAP : La présidente du parlement andalou exprime son admiration pour le processus des reformes démocratiques engagées par le Maroc

La présidente du parlement andalou, Mme Maria del Mar Moreno, a exprimé son admiration pour le processus des réformes démocratiques engagées au Maroc et pour l’action menée par l’Instance équité et réconciliation (IER) dans la consécration des droits de l’homme.

Lors d’une rencontre avec le président de l’Instance équité et réconciliation, M. Driss Benzekri, la responsable espagnole, qui était accompagnée d’une délégation parlementaire, a affirmé qu’elle "suit de près les étapes franchises par le Maroc dans le domaine des droits de l’hommes".

Elle s’est dite "impressionnée par les efforts inlassables du Maroc" visant le renforcement de la transition démocratique, et salué le travail de l’IER qui est "non seulement intéressant, mais un travail de qualité, courageux, et sincère".

Le modèle espagnol de transition démocratique n’a pas évoqué le passé pour consolider les droits de l’homme, mais il a uvré pour transcender les problèmes du passé et consolider les droits de l’homme, a-t-elle soutenu.

M. Benzekri s’est pour sa part arrêté sur le choix du Maroc en matière de consolidation des libertés publiques à travers l’association de toutes les composantes de la société marocaine et l’examen des dossiers des violations passées des droits de l’homme en vue de tourner cette page et se pencher sur l’édification d’un Etat moderne et démocratique.

L’IER a fait le choix de revisiter les violations passées des droits de l’homme, à travers les investigations, la collecte des déclarations et des témoignages, l’examen des archives officielles, ainsi que la récolte des informations et des données pouvant contribuer à la recherche de la vérité, a-t-il souligné.

L’action que l’Instance a menée en matière d’indemnisation pour préjudices matériels et moraux subis "a permis à notre pays de réaliser des avancées significatives, reconnues aux plans national et international", a-t-il dit, ajoutant que cette action constitue l’aboutissement et le couronnement d’un processus "exemplaire et inédit, accompli par tous".

Il a également rappelé que l’IER a entamé des enquêtes ciblant toutes les victimes et leurs familles à travers toutes les régions du Maroc, en associant les médias afin de lever le voile sur les graves violations des droits humains en vue de tourner définitivement cette page et mobiliser toutes les ressources du pays.

Arrivée lundi au Maroc pour une visite officielle de trois jours, la délégation parlementaire andalouse a eu des entretiens avec plusieurs sensibilités politiques, des députés, ainsi qu’avec de hauts responsables gouvernementaux. (MAP).

Imprimer Envoyer cette page Haut de page

« Il s’agit non pas seulement de partager la connaissance et la réappropriation du passé mais aussi de faire surgir dans le présent et le débat contradictoire, des normes et des règles communes de vivre et bâtir ensemble le futur… »
Driss Benzekri

Conseil Consultatif des Droits de l’Homme Place Ach-Chouhada, B.P. 1341, 10 001 Rabat- Maroc
Tél : + 212 37 72 68 56
Fax : + 212 37 72 22 07