Royaume du Maroc - Instance Equité et Réconciliation  

MAP : L’IER recommande des réformes législatives et éducatives

Au cours des dernières semaines, l’Instance a annoncé une partie des résultats des investigations menées concernant les personnes dont le sort était non élucidé et décédées dans les centres de détention, ou lors d’événements sociaux ou en d’autres circonstances douloureuses, a-t-il dit, ajoutant que d’autres résultats seront rendus publics dans les prochains jours.

Et d’ajouter que l’IER a arrêté ses décisions portant, d’une part, sur l’indemnisation des victimes ou de leurs ayant droits et, d’autre part, sur les autres formes de réparation, soulignant que ces décisions et recommandations individualisées seront communiquées par courrier aux personnes intéressées.

L’IER a de même décidé des modalités de suivi et de mise en œuvre desdites décisions et recommandations, poursuit le président de l’Instance, faisant savoir que l’Instance a également adopté les recommandations et propositions relatives à la prise en charge sanitaire des victimes et à la réparation communautaire. Par ailleurs, le président de l’IER exprime, en son nom personnel et en celui des membres de l’Instance, ses sincères remerciements à toutes les victimes et leurs familles pour "leur coopération constructive" avec l’Instance tout au long de son mandat.

M. Benzekri tient également à souligner l’importante contribution de l’ensemble du mouvement des droits humains et des composantes de la société civile et des organisations politiques et syndicales à l’ensemble du processus. Il remercie également les pouvoirs publics et les corps de l’Etat pour la coopération qu’ils ont manifestée, ainsi que les médias, écrits et audio-visuels, nationaux et étrangers, pour la couverture des différentes étapes des activités de l’IER, et les larges secteurs de l’opinion publique qui ont suivi les activités de l’Instance et soutenu ses efforts.

Le président de l’IER exprime également ses remerciements et sa considération à l’ensemble des membres du personnel administratif et technique pour "les sacrifices réels" qu’ils ont consenti et qui ont facilité l’accomplissement des tâches de l’Instance. Il tient enfin à exprimer ses remerciements et sa considération aux intellectuels, universitaires, chercheurs et experts, marocains et étrangers, ayant contribué, chacun selon sa spécialité et ses domaines de compétence, à ce processus.

M. Benzekri souligne aussi l’importance de se rappeler, à l’issue des travaux de l’IER, toutes les étapes franchies, depuis le début des années 1990, par le Maroc, pour le règlement des violations graves des droits de l’homme.

Il souligne par ailleurs "le saut qualitatif" qu’a connu "le dossier épineux" du règlement des violations graves des droits de l’homme grâce à la détermination de SM le Roi Mohammed VI, réitérant l’espoir de voir les résultats auxquels ont abouti les travaux de l’Instance contribuer de manière décisive à l’histoire du Maroc et constituer un jalon déterminant dans l’édification de l’Etat de droit.

Sa Majesté le Roi avait donné, en juillet dernier, Son aval pour la prorogation à fin novembre 2005 du mandat de l’IER, dont le Président et les membres avaient été installés par le Souverain le 7 janvier 2004 à Agadir.

www.map.ma

Imprimer Envoyer cette page Haut de page

« Il s’agit non pas seulement de partager la connaissance et la réappropriation du passé mais aussi de faire surgir dans le présent et le débat contradictoire, des normes et des règles communes de vivre et bâtir ensemble le futur… »
Driss Benzekri

Conseil Consultatif des Droits de l’Homme Place Ach-Chouhada, B.P. 1341, 10 001 Rabat- Maroc
Tél : + 212 37 72 68 56
Fax : + 212 37 72 22 07