Royaume du Maroc - Instance Equité et Réconciliation  

M. Benzekri : La décision royale de publier le rapport final de l’IER conforte le processus de réformes au Maroc

MAP. Rabat, 17/12/05- Le Président de l’Instance Equité et Réconciliation (IER), M. Driss Benzekri, a souligné que la décision de SM le Roi Mohammed VI de publier le rapport final de l’Instance "conforte l’orientation résolue du Maroc sur la voie de la réforme et reflète la volonté du Souverain de consacrer la transparence dans la lecture de l’histoire des violations sur lesquelles s’est penchée cette Instance".

M . Benzekri, qui était vendredi l’invité du journal du soir de la première chaîne de télévision, a affirmé que la décision royale, qui constitue une source de "fierté" pour les membres de l’IER, traduit l’une des règles de la démocratie, qui consiste particulièrement à informer l’opinion publique sur le contenu de ce rapport et de le mettre à la disposition des différents acteurs pour débat et réflexion.

Un communiqué du Cabinet royal avait indiqué qu’au terme du mandat de l’IER, venu à échéance le 30 novembre 2005, son président, M. Driss Benzekri, a porté à la Haute Attention de SM le Roi Mohammed VI le rapport final de l’Instance concernant les missions dont celle-ci avait été investie.

Le rapport final comporte les résultats des travaux réalisés par l’instance, depuis sa création, concernant l’enquête sur les violations et leur vérification ainsi que la présentation de conclusions auxquelles ont donné lieu ces travaux, l’examen des demandes des victimes de ces violations, le règlement de la question d’indemnisation, l’application d’un programme spécial relatif à la réparation des préjudices subis au profit d’individus ou de groupes et la révision de ce qu’il faudrait revoir pour l’édification d’un avenir respectant les droits de l’Homme, à travers la présentation de recommandations et propositions.

Le rapport est publié en six volumes qui traitent de l’expérience de l’Instance, la vérité et les responsabilités, la réparation des préjudices, les différentes formes d’indemnisation et d’équité, les réformes réalisées au Maroc et la façon permettant de les poursuivre dans le but de la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit ainsi que les recommandations détaillées se rapportant à ce sujet, outre une étude spéciale sur l’état de santé des victimes et les recommandations et propositions pour venir à leur aide.

Les documents et les travaux de l’Instance portent sur des textes qui seront publiés dans des volumes et des ouvrages, concernant notamment les colloques, les études spécialisées sur le genre social, et certaines formes de violations subies par les femmes ainsi que d’autres questions.

M. Benzekri a tenu à rappeler que l’IER a pris en considération, dans l’élaboration des recommandations contenues dans le rapport, la nécessité de contribuer à tirer les enseignements qui s’imposent de l’expérience précédente marquée par certains "aspects douloureux", soulignant que l’IER a constaté, à travers son étude de la situation actuelle au Maroc, une importante évolution en matière de réformes.

Elle a, toutefois, recommandé la poursuite de ce processus et présenté, à ce sujet, une série de recommandations visant à renforcer les garanties constitutionnelles relatives à la protection et la promotion des droits de l’Homme, aux aspects institutionnel et législatif, en plus d’une série de propositions pratiques ayant trait notamment à la réforme de la justice et l’action du conseil supérieur de la magistrature.

Imprimer Envoyer cette page Haut de page

« Il s’agit non pas seulement de partager la connaissance et la réappropriation du passé mais aussi de faire surgir dans le présent et le débat contradictoire, des normes et des règles communes de vivre et bâtir ensemble le futur… »
Driss Benzekri

Conseil Consultatif des Droits de l’Homme Place Ach-Chouhada, B.P. 1341, 10 001 Rabat- Maroc
Tél : + 212 37 72 68 56
Fax : + 212 37 72 22 07