Royaume du Maroc - Instance Equité et Réconciliation  

Le président du Sénat français : "le processus de vérité voulu par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, débouche sur une importante contribution à l’affermissement de la démocratie au Maroc".

Le président du Sénat français, M. Christian Poncelet a affirmé que "le processus de vérité voulu par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, débouche sur une importante contribution à l’affermissement de la démocratie au Maroc".

Dans une lettre adressée à l’ambassadeur du Maroc en France, M. Fathallah Sijilmassi et dont copie est parvenue à MAP-Paris, le président du Sénat note qu’au-delà du bilan des violations des droits de l’Homme depuis l’indépendance, le rapport final de l’Instance Equité et Réconciliation (IER), "aborde aussi des questions comme la réhabilitation des victimes ou les moyens de consolider le processus démocratique et la politique des réformes".

M. Poncelet qualifie l’Instance d’"inédite" dont la création a été décidée par "les plus hautes autorités marocaines".

Dans une lettre similaire, le vice-président du Sénat français, M. Philippe Richert souligne qu’il avait pris connaissance, "avec une grande attention", des conclusions de l’Instance Equité et réconciliation.

"Je salue le travail de mémoire et de recherche de la vérité ainsi réalisé", conclut-il

Paris, 20 jan

Imprimer Envoyer cette page Haut de page

« Il s’agit non pas seulement de partager la connaissance et la réappropriation du passé mais aussi de faire surgir dans le présent et le débat contradictoire, des normes et des règles communes de vivre et bâtir ensemble le futur… »
Driss Benzekri

Conseil Consultatif des Droits de l’Homme Place Ach-Chouhada, B.P. 1341, 10 001 Rabat- Maroc
Tél : + 212 37 72 68 56
Fax : + 212 37 72 22 07