Royaume du Maroc - Instance Equité et Réconciliation  

M. Driss Benzekri : "M. Moratinos a exprimé un grand intérêt pour les recommandations et conclusions des travaux de l’IER"

Le président de l’Instance Equité et Réconciliation (IER), M. Driss Benzekri a eu jeudi soir à Madrid un entretien avec le ministre espagnol des Affaires étrangères, M. Miguel Angel Moratinos, centré sur l’aboutissement des travaux de l’Instance et le rapport qu’elle vient de rendre public.

"M. Moratinos a exprimé un grand intérêt pour les recommandations et conclusions des travaux de l’IER comme il a fait part de la disposition de son gouvernement de soutenir la consécration de la démocratie au Maroc", a indiqué le président de l’Instance dans une déclaration à la MAP, à l’issue de l’entrevue.

M. Benzekri, qui était accompagné de MM. Mustapha Iznasni, membre de l’IER, et Omar Azziman, ambassadeur du Maroc à Madrid, a également évoqué avec le chef de la diplomatie espagnole les possibilités de renforcer la coopération entre les acteurs des sociétés civiles marocaine et espagnole.

MM. Benzekri et Iznasni, faisaient partie d’une mission comprenant aussi M.

Rachid Belmokhtar, membre du Comité directeur du rapport sur "Le développement humain durant les cinquante dernières années et les perspectives à l’horizon 2025", qui a entamé lundi une série de rencontres à Madrid.

La mission a débuté ses contacts lundi soir par une rencontre de M.

Belmokhtar avec la presse espagnole, organisée par l’ambassadeur Azziman. Les membres de la mission ont exposé, durant trois jours, les conclusions sur le processus de réconciliation au Maroc en matière des droits de l’Homme et sur l’agenda 2025 en matière de développement humain au Maroc.

L’objectif a été de sensibiliser un large spectre de décideurs, de leaders d’opinions de la société espagnole sur les mesures préconisées par l’IER afin de clore le dossier des violations passées des droits de l’Homme au Maroc, et sur les choix de progrès et de démocratie tracés par le groupe "RDH50" pour le Maroc "souhaitable et possible", à l’horizon 2025.

La délégation a aussi présenté les conclusions sur les deux volets droits de l’Homme et développement humain à toute une série de personnalités et de décideurs institutionnels, ainsi qu’à des acteurs de la société civile, des jeunes étudiants et militants associatifs.

Le programme des contacts a été marqué notamment par des rencontres avec le président du parlement espagnol, le socialiste Manuel Marin, le bureau des porte-parole des affaires étrangères de plusieurs groupes parlementaires, des membres du groupe d’amitié hispano-marocain, des leaders de l’opposition, l’exécutif du patronat espagnol, des dirigeants du syndicat Commissions Ouvrières et le Défenseur du Peuple espagnol (institution du médiateur).

M. Benzekri et la délégation l’accompagnant ont également eu d’autres débats publics avec plusieurs animateurs du mouvement associatif espagnol dans le domaine des droits de l’Homme, les associations de Marocains en Espagne, ainsi qu’avec des universitaires, des chercheurs et des étudiants de deux grandes universités de Madrid et un groupe de journalistes. Madrid, 2 fév 2006.

Imprimer Envoyer cette page Haut de page

« Il s’agit non pas seulement de partager la connaissance et la réappropriation du passé mais aussi de faire surgir dans le présent et le débat contradictoire, des normes et des règles communes de vivre et bâtir ensemble le futur… »
Driss Benzekri

Conseil Consultatif des Droits de l’Homme Place Ach-Chouhada, B.P. 1341, 10 001 Rabat- Maroc
Tél : + 212 37 72 68 56
Fax : + 212 37 72 22 07