Royaume du Maroc - Instance Equité et Réconciliation  

Le Matin : Un journal congolais salue l’expérience de l’IER

L’hebdomadaire congolais "Les Echos du Congo" a salué l’expérience du Maroc en matière des droits de l’Homme, notamment la création par S.M. le Roi Mohammed VI de l’Instance Equité et Réconciliation (IER).

Dans un numéro "spécial Maroc", publié à l’occasion de la visite de S.M. le Roi Mohammed VI à Brazzaville, l’hebdomadaire rappelle que les investigations menées par l’IER ont porté sur les violations passées des droits de l’Homme au Maroc, ajoutant que cette instance a mené des recherches en concertation avec les pouvoirs publics, les victimes, leurs familles ou leurs représentants et les Organisations non gouvernementales concernées.Ainsi, précise "Les Echos du Congo", l’IER a œuvré à l’établissement de la vérité sur ces violations, aux moyens d’investigations, du recueil de témoignages, d’auditions publiques des victimes, de l’examen d’archives et de collectes de données de toutes sources disponibles. L’Instance, a fait savoir l’hebdomadaire, a pu également établir la nature, la gravité et le contexte des violations, à la lumière des principes et normes du droit international des droits de l’Homme, élucider des cas de disparition forcée et préconisé des procédures de règlement ou de clôture pour les cas de disparus, contribuer à la clarification de certains événements historiques ayant occasionné des violations des droits de l’Homme et déterminer les responsabilités.

En matière de réparation, relève le journal, l’IER a instruit et statué sur les demandes reçues de la part des victimes des violations passées des droits de l’Homme, outre les décisions d’indemnisation, relevant qu’elle a, en outre, présenté des recommandations en matière de réhabilitation médicale et psychologique, de réinsertion sociale, du règlement des problèmes d’ordre juridique, administratif et professionnel restés pendants pour certaines victimes. La publication souligne que l’IER a accordé une place particulière à la réparation communautaire. Ainsi, précise-t-elle, l’Instance a préconisé l’adoption et le soutien de programmes de développement socio-économique et culturel en faveur de plusieurs villes et régions, et recommandé la reconversion d’anciens centres illégaux de détention.

L’IER, ajoute l’hebdomadaire, a, de même, élaboré un rapport final comportant les résultats et les conclusions des investigations et analyses concernant les violations passées des droits de l’Homme et leurs contextes, ainsi que des recommandations de réformes susceptibles de préserver la mémoire, de garantir la non répétition des violations, d’effacer leurs séquelles, de restaurer et de renforcer la confiance dans les institutions et le respect de la règle de droit et des droits de l’Homme.

Imprimer Envoyer cette page Haut de page

« Il s’agit non pas seulement de partager la connaissance et la réappropriation du passé mais aussi de faire surgir dans le présent et le débat contradictoire, des normes et des règles communes de vivre et bâtir ensemble le futur… »
Driss Benzekri

Conseil Consultatif des Droits de l’Homme Place Ach-Chouhada, B.P. 1341, 10 001 Rabat- Maroc
Tél : + 212 37 72 68 56
Fax : + 212 37 72 22 07