Royaume du Maroc - Instance Equité et Réconciliation  

Communiqué du Bureau politique du PPS

Le Bureau Politique du PPS a tenu samedi soir 30 octobre 2004 une séance de travail prolongée avec les membres de l’Instance Equité et Réconciliation en réponse au souhait mutuellement exprimé par les deux parties, dans le but d’échanger des informations et des analyses au sujet de la mission impartie à l’IER. La réunion se fixait également pour objectif de permettre au PPS d’exposer ses analyses quant à la problématique traitée par l’Instance et aux étapes franchies dans son travail.

La rencontre qui a été caractérisée par la profondeur de l’analyse et une grande concordance dans les points de vue, a été l’occasion pour le Bureau Politique d’exprimer ses sentiments d’intense satisfaction pour la tenue de cette réunion avec l’Instance qui met en œuvre une expérience pionnière, ambitieuse et complexe à la fois, visant à procéder à la lecture du passé des violations graves des droits de l’Homme dans notre pays, dans la perspective d’en tourner définitivement la page. Le Bureau Politique a rendu hommage à la haute crédibilité des membres de l’IER et à leur honnêteté intellectuelle, autorisant l’Instance à accomplir sa fonction sous les meilleurs auspices, en effectuant les indispensables et difficiles investigations, ainsi que les réparations dues aux victimes et leurs ayants droit.

La discussion fraternelle et circonstanciée a porté sur les différents aspects de la mission de l’IER, dans ses fondements, ses problématiques, son bilan et ses perspectives. Les interventions du Président et des membres de l’Instance ont notamment été focalisées sur le rappel des étapes franchies dans le cadre des repères à la lumière desquels fonctionne l’IER, pouvant être résumés autour de l’universalité des droits de l’Homme, les intérêts des victimes et leur réhabilitation, l’intérêt du devenir de la liberté et de la démocratie au Maroc, la découverte de la vérité ainsi que l’établissement des conditions de non- répétition des pages sombres du passé.

Réconciliation, fondée sur la franchise

Ces discussions ont également permis de dégager une large convergence de vues entre l’IER et le PPS au sujet de la signification profonde de l’équité envisagée et de la réconciliation, fondée sur la franchise. De même ont-elles visé à cerner où se localisent les chantiers, les conditions, les contraintes et horizons ouverts par la réconciliation.

Le Parti a souligné l’importance d’un vaste débat national, frappé du sceau de la détermination et de la responsabilité, non point pour rouvrir les plaies douloureuses du passé, mais en vue d’une relation sereine avec la mémoire et d’un traitement convenable de la problématique des garanties de la transition démocratique, dans l’optique de l’institutionnalisation d’une pratique politique mature et de l’édification de l’Etat de droit et des institutions démocratiques.

Le PPS a réaffirmé à cet égard sa pleine disposition à apporter sa contribution multiforme pour le succès de la noble mission de l’IER afin que celle-ci achève son travail par un rapport et des conclusions contribuant à poser les fondements du Maroc nouveau pour lequel nous militons.

Le Parti a formulé de nouveau son plein engagement à apporter son appui total à l’Instance, sur la base de ses accumulations militantes, et ce, en continuant la réflexion collective méthodique, au sujet des problématiques débattues. De même s’est-il engagé à ce que ses militants et responsables qui ont vécu ces événements obscurs, apportent leurs précieux témoignages, ainsi qu’à fournir à l’IER, toutes les informations et tous les documents susceptibles de l’aider dans sa mission. Un accord s’est dégagé, au terme de cette réunion, pour que le contact soit maintenu entre le Parti et l’Instance, jusqu’à ce qu’elle parachève son travail dans les meilleures conditions. Le PPS a, en l’occurrence, réaffirmé sa détermination à œuvrer aux côtés de ses alliés, à mettre en œuvre les conclusions auxquelles parviendra l’Instance, au service d’un Maroc de la démocratie, de la liberté et du progrès.

Imprimer Envoyer cette page Haut de page

« Il s’agit non pas seulement de partager la connaissance et la réappropriation du passé mais aussi de faire surgir dans le présent et le débat contradictoire, des normes et des règles communes de vivre et bâtir ensemble le futur… »
Driss Benzekri

Conseil Consultatif des Droits de l’Homme Place Ach-Chouhada, B.P. 1341, 10 001 Rabat- Maroc
Tél : + 212 37 72 68 56
Fax : + 212 37 72 22 07